Les futurs CPU seulement supportés par W10 ?

Terry Myerson, vice-président exécutif chargé de la division Windows and Devices au sein de Microsoft, a indiqué

 

au travers d'un billet que les processeurs à venir tel qu'Intel Kaby Lake ou AMD Bristol Ridge ne seraient supportés que sous Windows 10.


Windows 7 et 8 continueront bien entendu d'être supportés pour tout ce qui touche la sécurité, la fiabilité et la compatibilité sur les puces précédentes, respectivement jusqu'en janvier 2020 et janvier 2023, sauf pour Skylake ou le support ne sera complet que jusqu'en juillet 2017. Au-delà seules les failles les plus critiques concernant ces configurations seront comblées, à condition que la mise à jour n'entrave pas la fiabilité ou la compatibilité sur d'autres plates-formes.

Microsoft continue donc d'essayer de pousser au maximum la migration vers Windows 10, alors qu'il reste environ 6 mois de gratuité. Les versions Entreprise n'étant pas concerné, les professionnels en étant équipé devront donc forcément repasser par la caisse en cas de changement de machine si on en croit les dires de Microsoft.

Il faut toutefois tempérer le contenu de ce billet puisqu'il parait évident que Windows 7 ou 8 seront tout de même capable de tourner sur les nouvelles plates-formes, les quelques mises à jour parfois nécessaires concernant surtout de nouvelles fonctionnalités introduites par les processeurs qui ne sont pas essentielles au bon fonctionnement du tout. On notera au passage avec amusement que Terry Myerson annonce que comparé à un PC Windows 7, Skylake combiné avec Windows 10 permet de faire 30x mieux côté graphique et 3x mieux en autonomie. On suppose que le "PC Windows 7" doit être équipé d'un CPU Intel de l'époque, par exemple un Clarkdale, mais l'absence de précision montre bien les tours de passe-passe marketing que Microsoft est prêt à utiliser pour mettre en avant Windows 10.