La nature des attaques informatiques à profondément changé. Désormais ce sont les objets connectés et les automates qui sont visés.

La guerre contre les cyberattaques est en train de changer de dimension. Aujourd'hui ce n'est plus principalement le réseau traditionnel qui est visé (hormis avec Wannacry et Petya) mais bien les automates et objets connectés qui sont visés... pour pénétrer le réseau informatique de l'entreprise. 

 

la question principale qui se pose dans ses conditions  est : "Comment protéger les réseaux alors que l'on sait qu'il est d'une part impossible d'identifier tous les objets connectés et, d'autre part de protéger à 100% l'ensemble de l'écosystème".

Dans ce cadre, les experts ont fini par comprendre qu'il fallait qu'il fasse évoluer leurs paradigmes face à la sécurité…protéger à 100% un réseau étant impossible...d'autant qu'avec ces nouvelles attaques il n 'est plus suffisant de mettre un ou des firewall couplés au chiffrement  pour protéger les réseaux mais, qu'il faut bien inventer d'autres approches sécuritaires.

l'approche du jour est donc la cyber résilience….nouveau mot des experts. Mais au delà de la sémantique, la cyber résilience intègre elle même deux approches. La première...assez classique... qui est de redonder tous les organes vitaux de l'entreprise pour qu'en cas d'attaque, le redémarrage puisse se faire rapidement. La deuxième repose sur le principe de la sécurité dite dynamique….elle consiste  à créer une architecture informatique capable de se reconfigurer d'elle-même en cas d'attaque, un peu comme un labyrinthe dont les murs bougeraient sans cesse pour désorienter encore plus celui qui s'y trouve prisonnier. 

Dans ce cadre le cloud computing offre des champs des possibles très intéressant sur lequel Weodeo peut tout à fait vous accompagner

 

Les échos 20 Novembre 2017