Pourquoi faut-il digitaliser l’enseignement supérieur

Une étude menée par Zogby Analytics pour Laureate International Universities a ainsi dressé le portrait de l’université de demain, telle que vue par près de 21 000 étudiants du monde entier, âgés de 18 à 24 ans. Ces jeunes estiment que la fac du futur doit être plus flexible, plus agile, mieux adaptée aux nouvelles technologies et surtout plus accessible pour tous.

Pour près de 66 % des répondants, les bibliothèques doivent être numériques, les cours disponibles en ligne et les universités disposer de « Massive Open Online Courses », ou MOOC (lire aussi la chronique : « Du neuf avec du vieux ? L’impact des MOOC sur les écoles de commerce »). Pour 43% des étudiants, les contenus numérisés doivent être libres d’accès et gratuits. D’après eux, les réseaux sociaux doivent également jouer un rôle central dans les cursus d’études supérieures, et permettre la mise en place d’un enseignement participatif et collaboratif et d’un suivi réel entre les différentes promotions.

Même si on est pas d'accord sur toutes les analyses qui peuvent être faites, nous avons d'une certaine façon une confirmation que Les nouvelles générations d’étudiants veulent être en phase avec ce qu'elles vivent dans leur vie de tous les jours mais aussi est surtout veulent une formation qui soit en phase avec le monde du travail….Tant sur le contenu que sur les moyens digitaux à leurs dispositions. La direction de l'établissement de l'enseignement supérieur doit donc piloter sa Fac comme une entreprise : elle doit satisfaire sa « clientèle » afin de développer sa croissance et sa rentabilité.

Cours en ligne et stockage dans le cloud

Avec l’essor des équipements digitaux (ordinateurs portables et tablettes), il est donc possible à ce jour (même si les tuyaux pour apporter le flux internet commencent à être saturés) de mettre en ligne tous les documents…qu'ils soient téléchargeables, sur l’appareil de leur choix, à tout moment et où qu’ils se trouvent. Ils veulent pouvoir conserver sur leur appareil la totalité des supports de cours, allégeant ainsi aussi bien leur sac à dos que leur emploi du temps, qui se voit dégagé de contraintes fastidieuses pour leur permettre de se concentrer sur la raison de leur présence ici : l’apprentissage et la formation. Les conséquences pour les établissements sont immédiates : image de marque positive, amélioration des profits avec l’augmentation des inscrits, et par conséquent gain en réputation et en revenus.

Il est donc indispensable, à l’image du monde professionnel, de leur proposer un espace accessible pour sauvegarder leurs documents et les stocker en toute sécurité. Car sans solution viable de stockage mise à leur disposition, ils sont enclins à recourir à leurs propres moyens, et donc à utiliser le cloud public dont ils connaissent bien les fonctions de partage et de collaboration.

Considérée comme incontournable par la quasi-totalité des entreprises, la transformation Digitale doit donc reposer sur des solutions permettant la mise en œuvre des nouvelles technologies, tant au service des organisations elles-mêmes que de leurs clients et de leurs publics. La satisfaction de la population estudiantine doit être au cœur de la stratégie du secteur de l’enseignement supérieur : il ne doit pas seulement veiller à répondre aux attentes des étudiants, mais également à anticiper leur évolution constante. C’est à ce titre qu’il sera en mesure d’attirer de nouveaux talents, de les fidéliser, et de se forger ainsi une image de premier de la classe en matière de pratiques numériques.

Weodeo depuis sa création à toujours considéré l'outil comme un outil au service de la stratégie de l'entreprise, de l'organisation....nous avons donc la capacité d'accompagner la direction dans son obligation vitale de transformation digitale.