Quels sont les types de serveurs ?

Blog > Matériel > Quels sont les types de serveurs ?
serveur informatique

De nos jours, l’informatique reste absolument incontournable au sein des entreprises. C’est notamment le cas des serveurs, représentant un élément central. Cependant, sachez que chaque serveur dispose de ses propres spécificités, ce qui nécessite des compétences particulières pour une meilleure appréhension.

La définition d’un serveur informatique

Tout d’abord, sachez que le serveur se décline sous différentes formes, c’est-à-dire de manière virtuelle ou physique. Mais son rôle reste systématiquement le même, c’est-à-dire faciliter le partage des fichiers et l’accès à certains logiciels à travers le réseau informatique. Par conséquent, le serveur peut également être défini comme un logiciel source ou comme un ordinateur.

Mais dans le cadre du cloud, c’est un serveur virtuel déployé depuis le fournisseur Internet de l’entreprise. Les rôles sont également différents, mais la majeure partie d’entre eux concentre les données d’une entreprise de manière sécurisée pour éviter la moindre faille informatique.

Le serveur de fichiers

Le serveur de fichiers permet l’hébergement d’une multitude de données et d’assurer ensuite sa diffusion auprès des clients concernés. En d’autres termes, il peut être vu comme un stockage central des informations. De ce fait, il est alors plus simple pour l’entreprise d’assurer les opérations de sauvegarde, tout en déployant des solutions sécurisées sur chaque appareil de l’entreprise. Par ailleurs, la conception même du serveur reste optimisée pour l’écriture et la lecture des fichiers.

Le serveur d’impression

Comme son nom l’indique, son rôle se base sur l’administration des fonctions d’impression. Auparavant, il était nécessaire que chaque poste de travail bénéficie d’une connexion à une imprimante. Désormais, c’est un serveur commun qui prend en charge l’intégralité des demandes d’impression. D’ailleurs, certains modèles d’imprimantes peuvent disposer de son propre serveur d’impression évitant à l’entreprise de déployer un serveur informatisé.

Les serveurs d’applications

Leur utilité est essentielle pour éviter de lancer localement une application. Généralement, l’entreprise a recours à des serveurs d’applications lorsque ces dernières sont particulièrement gourmandes en ressources. Ainsi, il n’est pas utile d’installer des logiciels et de les mettre à jour sur l’ensemble des machines informatiques. Mais uniquement sur le serveur d’applications.

Le serveur DNS

Le serveur DNS fait la liaison entre l’humain et les adresses IP utilisées par les machines. C’est en quelque sorte une base de données regroupant un ensemble de serveurs DNS ainsi que des noms d’ordinateurs. Le serveur DNS réceptionne la requête d’un client ayant besoin de l’adresse d’un système et il fournira ensuite l’adresse IP appropriée.

Le serveur de messagerie

C’est un autre type de serveur couramment utilisé en entreprise permettant l’envoi et la réception du courrier. Il est indispensable de disposer de ce type de serveur afin de configurer comme il se doit une machine au réseau et cela à n’importe quel instant.

Le serveur Web

Encore une fois, il s’agit d’une catégorie de serveur couramment répandue en entreprise. C’est un serveur d’applications regroupant des données ainsi que des logiciels pouvant être sollicités par un utilisateur via un réseau intranet ou Internet. Ces serveurs fournissent alors une réponse précise par rapport des sollicitations des services ou des pages Web.

Le serveur de base de données

Il est fréquent que le volume des informations à traiter reste considérable. Cependant, ces données doivent être accessibles à n’importe quel instant pour de nombreux clients. Dans ce contexte, il est impératif de déployer un serveur de base de données.

Le serveur virtuel

Le serveur virtuel fonctionne uniquement depuis un hyperviseur, autrement dit un logiciel spécialisé. Ainsi, chaque hyperviseur est en mesure d’exécuter plusieurs dizaines voire plusieurs milliers de serveurs virtuels simultanément.

Le serveur proxy

Celui-ci agit comme un intermédiaire entre le serveur et le client. Son déploiement reste nécessaire dans une optique de sécurité afin d’éviter la moindre faille au niveau des serveurs ou du client. Par conséquent, les requêtes sont envoyées dans un premier temps au serveur proxy qui transmettra ensuite la formation en suivant un processus.

Ce qu’il faut retenir des serveurs

Comme vous le voyez, il existe de nombreux types de serveur. Dans tous les cas, ne négligez pas l’importance de l’infogérance, car il est nécessaire d’avoir des serveurs fonctionnels à n’importe quel instant. Dans ce contexte, n’hésitez pas à vous adresser à un prestataire expert dans le domaine.