Switch Informatique, Définition et spécificités de l’équipement

Blog > Le blog > blog matériel > Switch Informatique, Définition et spécificités de l’équipement

Le jargon informatique peut être composé de mots qui sont un peu effrayants quand on ne s’y connait pas. On entend parler de hub, de switch, de routeur, de modem etc… Nous parlerons aujourd’hui du switch informatique ou commutateur

C’est quoi un switch informatique ?

Un switch, commutateur ou commutateur réseau en français, est un équipement qui fonctionne comme un pont multiport, et qui permet de relier plusieurs segments d’un réseau informatique entre eux. Dit plus simplement, il s’agit d’un boîtier doté de quatre à plusieurs dizaines de ports Ethernet, et qui sert à relier en réseau différents éléments du système informatique.

Le switch est chargé d’analyser les trames qui arrivent sur les ports d’entrée. Il opère une filtration des données afin de les orienter vers le bon port. Il a donc une double fonction de filtrage et de connectivité. Il sert de véhicule au transport de trame, comme peut également le faire le routage. Il crée également des circuits virtuels.

Différents types de commutateurs

Il existe une multitude de types de switches qui fonctionnent de manière différente selon les usages au sein de votre entreprise. On cite notamment le switch Ethernet, le switch HDMI, etc. Tous sont proposés par des entreprises spécialisées comme Cisco, auprès de qui nous sommes partenaire privilégié.

Chacun des switches informatiques peut employer un mode de transmission particulier selon la méthode :

  • Mode direct : sans détection d’erreur
  • Mode différé : avec une opération de contrôle sur chaque trame
  • Mode fragment free : un mix entre le mode direct et le mode différé
  • Mode de commutation automatique : un choix automatique entre les trois modes précédents (Configuration préalable pour la mise en route de chaque mode)

Le modèle standard de switch fonctionne en mode « différé », également appelé « store and forward » : c’est à dire qu’il stocke les données réseau pour les analyser afin de détecter d’éventuelles erreurs avant de les envoyer sur les différents équipements.

Différence entre Switch et autres équipements

  • Entre Routeur et commutateur

Le commutateur et le routeur se ressemblent, en ce qu’ils permettent de distribuer la connexion entre plusieurs appareils. Mais il ne faut pas pour autant les confondre. Un routeur est un appareil qui permet la communication entre votre ordinateur et Internet, alors qu’un switch (ou commutateur) permet de connecter plusieurs appareils au sein d’un même réseau Ethernet.

  • Entre switch et hub

Un hub est souvent utilisé pour connecter des segments d’un réseau local (LAN). Un hub dispose, tout comme du commutateur, de plusieurs ports ; il sert comme point de connexion commun entre les périphériques d’un réseau. La grande différence entre le hub et le switch informatique est la façon dont les trames sont livrées. Le hub n’a aucun moyen de distinguer vers quel port une trame doit être envoyée tandis que Le commutateur effectue un tri des trames afin de les orienter vers le bon port et donc vers le bon équipement.

Quel switch pour votre système informatique ?

Avant tout investissement en informatique pour les entreprises, il faut mener une réflexion approfondie sur les besoins qu’on veut satisfaire, dans le cas des switches la démarche doit être la même.

Le choix d’un type de commutateur dépend de la taille de votre entreprise, de la taille de votre infrastructure réseau informatique, et de vos usages. Un audit complet, une analyse de l’ensemble de l’infrastructure doit être effectuée, afin de déterminer quel type de commutateur vous est le plus adapté.

Les switches professionnels et leur (mode de) configuration

  • Switches non-paramétrables : Ce type de commutateur ne dispose pas d’interface de paramétrage. Ils se branchent simplement sur le réseau d’entreprise pour diffuser les données sur les différents ports en fonction de la configuration initiale.
  • Switch couche 2 : Ces switches peuvent être paramétrés par un technicien informatique et permettent la mise en œuvre des VLANS (réseaux virtuels locaux)
  • Switch couche 2+3 : Ils sont également paramétrables et permettent de mettre en œuvre un routage interne selon les adresses IP et permettent la mise en œuvre de VLANS sans passer par un routeur.
  • Switch cloud : Ils sont moins anciens que les autres types de switches. Ils permettent de réaliser les mêmes actions que les autres switches mais leur interface est consultable à distance sur tous types d’appareil (tablette, smartphone, ordinateur portable…). Ce type de switch fonctionne grâce à un système de cloud sécurisé.

Weodeo, vous accompagne sur les différentes questions, de l’audit au choix et à la mise en place de commutateurs adaptés à vos besoins et usages. En plus de l’installation, nous proposons des offres pour vous accompagner au quotidien : nous sommes partenaires de votre transformation digitale