Que signifie SOA (Service-Oriented Architecture)?

Blog > Digitalisation > Que signifie SOA (Service-Oriented Architecture)?
gros plan sur code informatique

L’architecture orientée services correspond à un modèle de développement d’applications et de logiciels qui se base sur des composants applicatifs distribués et disposant de nombreuses fonctions comme le contrôle d’accès, la découverte, la sécurité et le mappage des données. Cette architecture repose sur l’utilisation de services, qui peuvent être appelés par d’autres applications pour effectuer des tâches spécifiques.

L’architecture SOA (Service-Oriented Architecture) se découpe en deux grandes fonctions distinctes. La première est la possibilité de créer un modèle d’architecture définissant les objectifs et les approches des applications et des ressources afin de les atteindre. La deuxième partie concerne la mise en œuvre précise en délimitant les caractéristiques des services. C’est-à-dire le langage de description de services ( Web Services Description Language ) et le Simple Object Access Protocol, qui permettent aux applications de communiquer entre elles de manière efficace. Les services sont au cœur de l’architecture SOA et sont des composants clés pour permettre la communication des données entre les différentes applications et ressources de l’entreprise.

Comprendre le fonctionnement de l’architecture SOA

Évolution de l’Intégration de Services Web : Du Monolithe à l’Architecture SOA

Jusqu’à la fin des années 90, c’est-à-dire avant l’avènement de l’architecture SOA, il était particulièrement complexe de connecter une application sur des services web hébergés par un autre système. Pour y parvenir, il était impératif de réaliser une intégration poussée en s’attardant sur la connectivité, mais également la traduction des modèles de données et le routage des requêtes web.

Ensuite, il fallait dupliquer le modèle initial sur chaque nouveau projet web, ce qui compliquait fortement la tâche des développeurs. Cette architecture monolithique se basait sur un déploiement unique et lorsqu’un des éléments entraînait un dysfonctionnement, c’est l’ensemble de l’application web qui était en défaut. Pour corriger le problème, une autre version doit être déployée, impliquant la mise en ligne de l’application web dans sa totalité.

Simplification de l’Intégration grâce à l’Architecture SOA : Utilisation de Modèles ESB et Couplage Faible

Pour éviter cette situation, l’exposition des services à travers des protocoles réseau standards permet l’envoi des requêtes, mais également d’accéder aux données des différentes applications. L’architecture SOA évite l’intégration dans sa globalité, car elle peut directement utiliser des modèles ESB pour réaliser cette intégration. Il s’agit alors de relier les systèmes back-end et le composant centralisé et ensuite de rendre l’ensemble disponible en utilisant pour cela une interface de service.

Mais ce n’est pas tout, les développeurs n’ont pas besoin de recréer systématiquement des fonctions déjà existantes, il leur sera possible de les réutiliser. Dans une architecture orientée services, la communication des services s’opère grâce à un système de couplage faible. Les composants éléments sont donc interconnectés dans un réseau ou dans un système. Une absolue nécessité pour la coordination du processus métier, mais également pour la transmission des informations, tout en diminuant leur dépendance.

Les avantages de l’architecture SOA

En comparaison avec l’architecture monolithique, l’architecture SOA présente de nombreux atouts :

  • Tout d’abord, une plus grande flexibilité permettant une mise sur le marché accélérée. Le regroupement des explications facilite le déploiement des services et des applications grâce à leur caractère réutilisable. À chaque fois, les développeurs ne devront pas partir d’une feuille blanche, ils s’appuieront sur des éléments déjà créés, ce qui en fait une véritable opposition par rapport aux applications monolithiques.
  • Grâce à l’architecture SOA, les développeurs s’appuieront sur une infrastructure déjà existante et étendront certaines fonctionnalités pour une mise à l’échelle appropriée dans un environnement ou dans une plate-forme.
  • Grâce à un développement plus efficient et une meilleure agilité, les coûts de développement sont considérablement réduits.
  • Mais ce n’est pas le seul avantage de l’architecture SOA. Il faut également souligner l’aisance de la maintenance. Sur ce principe, les services fonctionnent de manière indépendante et autonome, ce qui implique de pouvoir les modifier sans affecter les autres services.
  • Notons que l’architecture SOA est en mesure de s’adapter à plusieurs plates-formes, services, applications et langages de programmation. Ainsi, l’évolutivité est alors plus pointue. Mais grâce à l’utilisation d’un protocole de communication standardisé, les interactions entre les services et les clients pour les entreprises se retrouvent grandement limitées.
  • Enfin, il est indéniable que l’architecture de service SOA présente une fiabilité améliorée et une grande disponibilité.

Microservices et architecture SOA

Le Cloud Computing, la Virtualisation et l’Essor des Microservices dans l’Architecture SOA

Avec l’arrivée du Cloud Computing et de la virtualisation, les microservices et l’architecture SOA sont essentiels. Il ne s’agit pas d’opposer le service des deux processus, mais plutôt de les utiliser de manière complémentaire.

Les microservices ou services hébergés sont une tendance logicielle du moment et ont connu leur apogée dans ce modèle de développement. Mais plus le projet implique de nombreuses interfaces et de composants, plus la conception logicielle devient complexe.

Évolution des Architectures Logicielles : De SOA aux Microservices avec un Broker d’API

La tendance actuelle a souligné les défauts de performance et la complexité de certaines mises en œuvre SOA. De ce fait, les architectures logicielles se basant sur les microservices peuvent être définies comme des mises en œuvre modernes du modèle SOA. De cette manière, les composants logiciels sont alors développés comme des services à part entière à exposer grâce à des API. Une contrainte bien évidemment imposée par l’architecture SOA.

Un Broker d’API fera la liaison en autorisant l’accès aux composants, tout en veillant à la préservation des règles de sécurité de gouvernance. En se basant sur des techniques logicielles, le broker d’API est l’intermédiaire entre les applications et les formats d’E/S des microservices qui les utilisent.

Cependant, l’architecture SOA demeure parfaitement valable aujourd’hui, comme c’était le cas au premier jour. En se basant sur les mêmes principes, l’architecture SOA s’est parfaitement intégrée au cloud en prenant en considération les techniques les plus avancées en matière de développement de logiciels et d’applications.

Conclusion 

En conclusion, SOA (Service-Oriented Architecture) est une architecture informatique qui permet aux entreprises de mieux gérer leurs différentes ressources, applications et fonctions en utilisant des services partagés. Elle repose sur des normes de communication telles que SOAP (Simple Object Access Protocol) et XML (eXtensible Markup Language) pour faciliter l’échange de messages entre différents services et clients.

L’objectif principal de SOA est de créer un environnement de microservices qui peut être utilisé par différents clients pour accéder aux différentes fonctionnalités de l’entreprise. Cela permet une meilleure flexibilité et une réutilisation du code, ce qui facilite l’évolution de l’entreprise.

L’implémentation de SOA nécessite une gestion efficace de l’architecture informatique de l’entreprise, ainsi que de la communication entre les différents services. Il est important de s’assurer que chaque service fonctionne correctement et que les messages sont transmis de manière sécurisée.

En somme, SOA est une architecture informatique puissante qui permet aux entreprises de mieux gérer leurs différentes fonctions et ressources en utilisant des services partagés. Elle permet une réutilisation efficace du code, une meilleure flexibilité et une évolutivité de l’entreprise. Les normes de communication telles que SOAP et XML sont essentielles pour assurer une communication efficace entre les différents services et clients de l’entreprise. Dans cette architecture, la collaboration entre les différents services est primordiale pour assurer la qualité et la disponibilité des services tout au long de leur cycle de vie.

Vous souhaitez en savoir plus? N'hésitez plus, contactez nous.