Virtualisation Informatique : De quoi s’agit-il concrètement ?

Blog > Digitalisation > Virtualisation Informatique : De quoi s’agit-il concrètement ?
Virtualisation informatique

Nombreuses sont les entreprises qui voient leurs besoins en ressources informatiques, leurs besoins en puissance de calcul, évoluer à vitesse grand V. Pour continuer à être performantes, elles ont besoin de solutions pour améliorer leur agilité et continuer à répondre aux exigences de leurs employés, de leurs clients et de leurs partenaires. Parmi leurs défis à relever : la gestion d’une infrastructure informatique, toujours plus grande et complexe, et la garantie de son efficacité.

Virtualisation Informatique : Définitions usuelles et principe de fonctionnement

Il s’agit d’une technologie permettant de créer une version virtuelle d’équipements physiques, comme un serveur informatique ou un système de stockage, et ainsi de mieux exploiter les capacités de chaque machine. En informatique, le processus consiste à attribuer les caractéristiques d’une machine physique à une ou plusieurs machines virtuelles, de manière à faire fonctionner différents systèmes d’exploitation sur un seul et unique serveur. Ce processus est aujourd’hui régulièrement utilisé pour augmenter la rentabilité des activités informatiques en entreprise. Mais comment s’opère précisément ce processus ?

Elle consiste en la création d’une ou plusieurs machines virtuelles à partir d’une machine physique telle qu’un serveur ou un ordinateur. Un logiciel nommé hyperviseur est alors chargé de faire le lien entre les propriétés de l’entité physique et celles de l’entité virtuelle. L’hyperviseur attribue des propriétés propres à chaque machine virtuelle afin de répondre au mieux aux besoins spécifiques du projet informatique.

Un exemple de virtualisation

Une entreprise possède trois serveurs physiques, chacun servant un objectif différent : l’un prend en charge le trafic Web, le deuxième la messagerie électronique de l’entreprise et le troisième les applications internes de l’entreprise. Chaque serveur physique jouant uniquement son rôle, l’entreprise n’utilise probablement qu’un tiers des capacités informatiques de chacun, dont elle paie pourtant l’intégralité des coûts de maintenance.

Avec la virtualisation, vous pouvez diviser l’un des serveurs en deux machines virtuelles et réduire vos coûts de maintenance de 33 %. Un premier serveur peut ainsi gérer la messagerie électronique et le trafic Web, et un second l’ensemble des applications de l’entreprise, ce qui permet de supprimer le troisième pour économiser ou de le réaffecter à un autre service informatique.

Les différents types de virtualisation

Il en existe différents types. Ci-dessous, les principaux domaines où elle est couramment utilisée :

  • La virtualisation des serveurs : Cette technique implique le regroupement de plusieurs serveurs virtuels en un seul serveur physique, et ce à l’aide d’une couche logicielle. Chacune des machines virtuelles créée agit ensuite de manière autonome et isolée, exécutant ses propres systèmes d’exploitation et applications. Ce type de virtualisation repose sur le rôle de l’hyperviseur, c’est-à-dire du logiciel, installé sur le serveur physique, qui assure la gestion des différents OS invités.
  • La virtualisation réseau ou network : C’est le processus reproduisant un réseau physique et ses différents composants (ports, routeurs, etc.). Les ressources matérielles du réseau informatique sont alors combinées en plusieurs canaux virtuels, permettant de consommer moins de bande passante. Cette technique permet, de mettre à disposition des réseaux isolés, cloisonnés, mais fonctionnant sur une infrastructure mutualisée. Ce type de virtualisation est particulièrement avantageux pour déployer des infrastructures informatiques rapidement, et les reproduire.
  • La virtualisation des postes de travail ou virtualisation desktop : Cette technique reproduit l’environnement d’un ordinateur, afin d’offrir la possibilité aux professionnels d’accéder à leurs fichiers et applications personnelles depuis n’importe quel poste. Elle est rendue possible grâce à l’hébergement du poste de travail virtuel sur un serveur VDI (Virtual Desktop Infrastructure) qui exécute l’ensemble de l’environnement du poste (système d’exploitation et applications).
  • La virtualisation d’applications : Elle consiste à abstraire la couche applicative du système d’exploitation. De cette façon, l’application peut s’exécuter sous une forme encapsulée sans que le système d’exploitation sous-jacent n’en dépende. Cela peut permettre à une application Windows de s’exécuter sous Linux et vice versa, en plus d’ajouter un niveau d’isolation.
  • La virtualisation de stockage : Cet usage augmente les capacités de stockage d’une machine physique. Elle consiste à créer un périphérique de stockage virtuel, sur lequel s’interconnectent plusieurs autres périphériques destinés au stockage. En plus de permettre de stocker un plus grand nombre de données, la virtualisation du stockage facilite la gestion des données (sauvegarde, archivage et extraction).

Virtualisation des données : Avantages pour les entreprises

Faire le choix de la virtualisation pour son entreprise, c’est bénéficier de plusieurs avantages :

  • Des coûts réduits : Elle implique moins de serveurs, moins de place pour les héberger, moins de coûts de maintenance, etc. ;
  • Des économies d’énergie : moins de serveurs = moins de pollution numérique ;
  • Une meilleure exploitation des ressources : jusqu’alors souvent sous-exploitées, les capacités matérielles de l’entreprise sont fortement optimisées grâce à la virtualisation ;
  • Une continuité d’activité : en cas de sinistre ou d’interruption, la virtualisation facilite le plan de reprise d’activité (ou PRA).
  • Une meilleure agilité : en permettant de s’affranchir des contraintes matérielles, elle encourage la flexibilité des processus et la mobilité des équipes.

La virtualisation offre des solutions éprouvées pour améliorer la productivité informatique, saisir les opportunités et protéger vos ressources et données. En parallèle, elle permet de réduire les coûts, et donc d’augmenter à terme la valeur de votre entreprise.

Mais ne nous méprenons pas, les besoins d’une société sont relatifs à sa taille, à sa structure et à la nature de son activité. De plus toutes les entreprises ne disposent pas d’un service informatique dédié à ces questions ; faites-vous donc accompagner par un prestataire informatique qualifié tel que Weodeo. Nous prenons en compte toutes les spécificités de votre entreprise afin de vous accompagner sur le choix et la mise en place des solutions de virtualisations vous correspondant. Nous proposons des contrats d’infogérance serveurs , et bien d’autres prestations informatiques afin de vous permettre de vous concentrer sur votre cœur de métier.