Les modèles du cloud computing (Partie 3) – Le SAAS

Qu’est-ce que le SAAS

Le SaaS est l’une des trois principales catégories de cloud Computing, avec l’infrastructure en tant que service (IaaS) et la plate-forme en tant que service (PaaS). Le SaaS est étroitement lié à l’ASP (Application Service Provider, pour fournisseur de services applicatifs), mais aussi aux modèles de livraison de logiciels informatiques à la demande.

Le Software As a Service (SaaS) est peut-être le plus connu des services du cloud Computing. Dans ce modèle de service, le prestataire informatique (fournisseur de logiciel) héberge les applications de son client, et les rend disponible via internet. Ceci implique que les programmes soient installés et hébergés sur les serveurs distants, et sécurisés du prestataire informatique.

Il peut s’agir d’une solution de type CRM, d’un outil de gestion de paie, d’un ERP (progiciel de gestion), d’une suite bureautique en mode cloud telle que Microsoft Office 365, d’un logiciel de gestion commerciale, ou encore d’une solution de visioconférence ou de téléphonie en mode cloud.

Principe de fonctionnement et avantages du modèle SaaS

Dans le modèle SaaS, les entreprises n’ont plus besoin d’installer et/ou d’exécuter des applications sur leurs propres ordinateurs, ni dans leurs centres de données. Cela élimine les frais d’acquisition, d’approvisionnement et de maintenance du matériel. Mais aussi les frais de licence, d’installation et de support des logiciels.

Comparé à un logiciel classique, le logiciel en mode SaaS :

  • N’est pas installé sur votre machine physique mais accessible via Internet
  • Est accessible sur plusieurs supports (ordinateur de bureau, laptop, smartphone, tablette)
  • Ne nécessite pas de mise à jour « manuelle » de la part de l’utilisateur, l’éditeur s’assure des mises à jour et des corrections de sécurité

L’entreprise paie alors, non plus une licence, mais un droit d’utilisation sous la forme d’un abonnement mensuel ou annuel. Le prix de cet abonnement englobe tous les coûts du service (usage, stockage, sécurité, maintenance), et varie en fonction du nombre d’utilisateurs et des ressources consommées sur une période donnée. La gestion est alors simplifiée, puisque c’est le prestataire qui assure le bon fonctionnement de chacun des logiciels. Les inconvénients liés aux possibles dysfonctionnements d’un serveur interne sont donc inexistants grâce au passage en mode SaaS des systèmes d’information de l’entreprise.

Parmi les autres avantages qu’apportent le modèle SaaS, on peut citer :

Accessibilité : l’un des grands avantages de toute application SaaS est la possibilité de s’exécuter au moyen d’un navigateur internet, de sorte que le système d’exploitation utilisé pour y accéder n’ait pas d’importance. Ainsi, que l’utilisateur essaie d’exécuter l’application sur des machines Windows, Mac ou Linux (ou même sur des smartphones fonctionnant sous Android ou iOS), l’application reste toujours accessible, tant qu’ils disposent d’une connexion internet

Flexibilité des paiements : En souscrivant à une offre SaaS, les entreprises paient ce service sur une base mensuelle et bénéficient de modèle de paiement à l’utilisation.

Utilisation évolutive : Les services hébergés dans le cloud comme les SaaS offrent une haute évolutivité verticale. Ainsi, les clients ont la possibilité d’accéder à plus ou moins de services ou de fonctionnalités, à la demande.

Mises à Jour automatiques : Plutôt que d’investir sur un nouveau logiciel plus évolué, les clients des services SaaS peuvent compter sur leur fournisseur qui se charge d’effectuer automatiquement les mises à jour régulièrement, et gère les correctifs.

L’importance du choix du fournisseur

Toutefois, le SaaS présente également quelques inconvénients. Le plus évident est que les entreprises clientes de ces services doivent s’en remettre à des fournisseurs externes pour fournir le logiciel et le maintenir en bon état de fonctionnement. Également, la capacité des clients à utiliser ces offres SaaS n’est pas toujours garantie.

C’est là que nous intervenons. En tant que prestataire informatique certifié, vous accompagne de la mise en place de l’architecture cloud vous correspondant, à la formation de vos équipes sur les utilisations des logiciels. Nous effectuons aussi une sauvegarde sécurisée de vos données dans le cloud, afin de pallier tout risque d’interruption.

N’hésitez pas à nous contacter pour en savoir plus

Une réaction sur “Les modèles du cloud computing (Partie 3) – Le SAAS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *