Comment calculer le taux de disponibilité informatique ?

Blog > Maintenance informatique > Comment calculer le taux de disponibilité informatique ?

Taux de disponibilité informatique : de quoi s’agit-il ? 

Les entreprises disposent de systèmes d’information (SI) qui regroupent les ressources lui permettant de gérer ses informations. Ces systèmes d’information renvoient notamment aux technologies, aux processus et aux responsables qui s’assurent de leur bon fonctionnement. Cependant, aucun équipement informatique n’est infaillible : ils sont tous exposés à différents risques ou à des problèmes techniques. 

On qualifie de “disponibilité informatique” la probabilité qu’un système informatique soit en mesure de fonctionner correctement à un instant T. Plus le taux de disponibilité informatique est élevé, plus le système informatique concerné est stable. Le calcul du taux de disponibilité informatique permet donc aux entreprises de mesurer la fiabilité de leurs infrastructures informatiques et d’en assurer le bon fonctionnement.

Quel est l’intérêt d’une haute disponibilité informatique pour les entreprises ? 

La plus haute disponibilité informatique possible est de 99%. Les entreprises qui en bénéficient ne sont exposées en moyenne qu’à 3,65 jours de pannes possibles par an. 

De fait, la disponibilité informatique prend à la fois en compte la durée et la fréquence des pannes ou d’autres incidents auxquels sont exposés les systèmes d’information des entreprises. Une haute disponibilité offre aux systèmes informatiques une performance optimale pour fonctionner quotidiennement dans les meilleures conditions possibles. 

Quelles sont les solutions pour améliorer la disponibilité informatique d’une entreprise ? 

Pour s’assurer de la performance de leurs systèmes informatiques, les entreprises peuvent s’assurer de la stabilité de leur connexion internet. En effet, une connexion internet stable est primordiale pour permettre le fonctionnement correct des différents logiciels et applications dont nécessite l’entreprise. Elle est d’autant plus importante si certains services sont externalisés. D’un simple envoi de fichiers par messagerie électronique à l’accès des données que l’entreprise héberge en cloud, la stabilité de la connexion internet est gage de disponibilité. 

Les entreprises doivent également prendre garde à la sécurité de leurs sauvegardes. Stocker efficacement les données informatiques de l’entreprise permet de les protéger des cyberattaques ou des sinistres physiques. Les solutions de sauvegardes les plus efficaces permettent de restaurer des données perdues et donc d’assurer la continuité des services de l’entreprise en cas de panne ou de piratage. Ces sauvegardes efficaces permettent d’améliorer la disponibilité des entreprises. Le Plan de Reprise d’Activité (PRA) fait partie des solutions auxquelles peuvent souscrire les entreprises : il leur permet de limiter les conséquences des pannes, des attaques ou des virus dont leur système informatique sont victimes. 

Il est également possible pour les entreprises d’améliorer le taux de disponibilité en externalisant l’hébergement de leurs données et services voire en externalisant l’infogérance réseau. Cette solution permet d’éviter les dispositifs de sécurité les plus coûteux et de protéger les données de l’entreprise de tous types d’incidents. 

L’analyse des failles de la sécurité informatique d’une entreprise doit être réalisée par un expert. Suite à un audit complet, l’expert en informatique est en mesure de détecter les faiblesses éventuelles dans le système de sécurité informatique de l’entreprise. De cette manière, il est possible d’élaborer des dispositifs pour améliorer la sécurité, et donc l’efficience de l’outil numérique de l’entreprise. 

L’évaluation de la tolérance aux pannes est un autre indicateur de performance. Copier les ressources critiques et les équipements les plus indispensables à l’entreprise offre au système informatique la possibilité de fonctionner en cas de défaillance technique ou d’attaques. Une bonne tolérance aux pannes est une preuve supplémentaire de disponibilité pour les entreprises. 

Comment calculer son taux de disponibilité informatique ? 

Le taux de disponibilité informatique dépend de deux données. Le MTBF (Mean Time Between Failure) correspond au temps qui est estimé entre deux défaillances techniques d’un système. Le MTTR (Mean Time To Resolution) renvoie quant à lui au temps de restauration estimé pour l’élément en cas de défaillance

Pour calculer son taux de disponibilité informatique, il suffit donc de diviser le MTBF par la somme du MTBF et du MTTR. Le calcul peut être formulé ainsi : MTBF / (MTBF + MTTR)

Le résultat obtenu s’exprime en pourcentage. Plus il est élevé, plus haute est la disponibilité informatique du système de l’entreprise. Cela signifie qu’elle n’est pas exposée à de nombreuses pannes, ou que le système est en mesure de fonctionner malgré les imprévus.