Sauvegarde incrémentielle : qu’est-ce que c’est ?

4 cercles chacun formé de toujours plus de traits

Au sein d’une entreprise, la sauvegarde occupe une place prépondérante. En effet, c’est une tâche d’une très grande importance qui assure la pérennité de votre activité. À n’importe quel instant, vous pourriez subir un sinistre comme une destruction matérielle, un dégât des eaux ou un vol. Si vous n’utilisez pas une sauvegarde appropriée, vous rencontrerez les plus grandes difficultés pour la reprise de votre activité.

Cependant, il existe de multiples méthodes de sauvegarde alors comment y voir plus clair et laquelle choisir ?

Sauvegarde incrémentielle : définition

La sauvegarde incrémentielle ou incrémentale est une méthode très efficace, utilisée par de nombreuses entreprises. En effet, la sauvegarde s’effectue uniquement lorsque les données connaissent une modification. La sauvegarde est également appliquée dans le cadre de la création d’un répertoire ou d’un fichier qui n’était pas présent au cours du précédent backup. Les sauvegardes incrémentielles sont intéressantes, car elles assurent une réduction de l’espace de stockage.

Lorsque vous avez une panne majeure sur votre réseau informatique ou sur un ordinateur, vous n’éprouvez aucune difficulté pour restaurer les fichiers, les dossiers ou les autres informations contenues sur les disques durs. L’économie de ressources est appréciable à partir du moment où vous souhaitez optimiser votre stratégie de sauvegarde en vous basant sur un cloud sécurisé.

Comprendre le fonctionnement de la sauvegarde incrémentielle

Pour la mettre en place, il est impératif de procéder à une sauvegarde intégrale des serveurs, des ordinateurs ou des autres supports concernés. Une fois sa mise en place, la sauvegarde incrémentielle commence et vous définissez vous-même l’intervalle de temps. Imaginons que vous procédiez à une sauvegarde intégrale le mardi. Le jour suivant, le backup vérifie l’état général du système et lorsque des fichiers ont été créés ou modifiés, ce sont uniquement ces éléments qui seront sauvegardés et incrémentés dans la sauvegarde initiale.

En reprenant le même principe, la sauvegarde s’effectue systématiquement lorsqu’il y a une modification des fichiers. Mais le jour suivant, les éléments modifiés avant la précédente sauvegarde ne seront pas pris en compte, car ils ont déjà été sauvegardés.

Majoritairement, la sauvegarde initiale s’effectue le week-end, car elle requiert un minimum de temps. Durant cette période, il est préjudiciable que les données soient manipulées. Pour procéder à la restauration complète des informations, c’est-à-dire une copie intégrale, toutes les sauvegardes incrémentielles doivent être présentes depuis la première sauvegarde complète.

En cas de sinistre, la restitution s’effectue en suivant une procédure précise et en un minimum de temps. Une stratégie efficace, car vous retrouverez vos informations plus rapidement que dans le cadre d’une sauvegarde complète.

Présentation des différents types de sauvegardes incrémentielles

En premier lieu, vous retrouverez la sauvegarde complète synthétique. Pour éviter de choisir des sauvegardes traditionnelles impliquant une grande quantité d’informations à manipuler, ce type de sauvegarde prend en compte les éléments de la précédente sauvegarde ainsi que des sauvegardes incrémentielles ultérieures. Donc, toutes les données ne doivent plus être manipulées.

La sauvegarde incrémentielle des fichiers s’attarde sans surprise sur un petit ensemble de données. Dès qu’un élément est mis à jour ou créé, il est automatiquement transféré à un référentiel de sauvegarde.

Vous retrouvez également la sauvegarde au niveau du bloc du fichier lorsqu’une modification a eu lieu. Donc, ce n’est plus l’élément dans son intégralité qui est sauvegardé.

L’avantage est directement palpable au niveau du temps de traitement, mais également sur la quantité d’information à stocker.

La dernière possibilité consiste à choisir une sauvegarde de l’octet. C’est un backup plus granulaire que le type précédent avec une attention sur la moindre modification des octets. Lorsqu’elle est présente, la sauvegarde incrémentale est automatiquement mise en place et vous profitez encore une fois d’une réduction plus importante de l’espace de stockage.

Quelle est la différence entre une sauvegarde incrémentielle et une sauvegarde différentielle ?

La sauvegarde différentielle fonctionne différemment, même si elle se base sur une précédente sauvegarde. Lorsque les modifications ont été opérées par rapport au dernier backup, tous les changements faits depuis sont automatiquement actualisés.

La méthode différentielle est intéressante, car elle est très facile à appliquer pour récupérer des données. Vous avez bien évidemment besoin de la version originale, mais également de la dernière version. Donc, 2 versions sont nécessaires pour sauvegarder les données, ce qui n’est pas le cas d’une sauvegarde incrémentielle qui implique d’avoir toutes les versions des informations uniques.

Cependant, la configuration de la méthode différentielle reste contraignante, car particulièrement lourde au quotidien. C’est une véritable opposition avec le système incrémental vous garantissant une réelle fluidité en continu. Vous l’aurez compris, la différence majeure repose sur la quantité d’informations numériques au moment de la sauvegarde.

Mettre en place une sauvegarde incrémentielle au niveau du cloud

Sans être un professionnel aguerri du domaine informatique, vous connaissez sans doute l’importance de la sauvegarde des données. Un sinistre, une panne informatique ou un virus sont des menaces réelles et si vous perdez vos informations, vous devez impérativement les retrouver. Pour ce faire, nous vous recommandons de choisir une sauvegarde externalisée sur le cloud en veillant à appliquer la sauvegarde incrémentale.

Si vous ne modifiez que partiellement vos données, il est inutile d’avoir recours à une sauvegarde intégrale. C’est le principe même de la méthode incrémentale, d’une grande efficacité pour la protection de vos données avec un processus rapide et un temps de traitement relativement réduit. Concernant la programmation de la sauvegarde, vous définissez vous-même le temps le plus approprié.

Cependant, nous vous conseillons de l’adapter systématiquement par rapport au travail que vous exécutez. Si les modifications sont pour nombreuses, un backup quotidien reste préférable. Sinon, vous pourriez programmer une sauvegarde incrémentielle toutes les heures.

Avec une solution cloud, il est primordial d’être attentif sur les économies de la bande passante. Une fois de plus, la sauvegarde incrémentielle répond parfaitement à ce besoin. Dès qu’un ordinateur ou un serveur rencontre des problèmes conséquents à cause d’une catastrophe naturelle, d’une erreur de manipulation ou d’un virus, vous réduisez considérablement les risques de perdre définitivement une donnée.

Surtout, ne vous croyez pas à l’abri, car une défaillance, un acte malveillant ou un sinistre peut se produire à n’importe quel instant. Si vous en êtes victime, la sauvegarde incrémentielle sur le cloud vous évite les mauvaises surprises.

Pour quelles raisons les entreprises ne procèdent-elles pas à des sauvegardes complètes de manière systématique ?

Sur le papier, la sauvegarde intégrale représente la solution idéale. L’intégralité de vos données est sauvegardée dans un seul fichier et vous n’avez plus qu’à procéder à sa restauration pour retrouver vos dernières données. Néanmoins, cette solution implique de nombreuses contraintes techniques et donc il est extrêmement coûteux de réaliser une sauvegarde complète, que ce soit de manière hebdomadaire ou quotidienne.

Sans oublier que l’espace de stockage disponible augmente considérablement et cette spécificité se traduit par une hausse drastique des coûts. Cette technique n’est pas toujours utile, car la sauvegarde intégrale ne fait aucune distinction entre les informations précédentes et actuelles. S’il n’y a pas eu de modification sur le serveur ou sur le disque dur, il n’y a aucun intérêt à procéder à une nouvelle sauvegarde.

Il ne faut pas non plus oublier les préoccupations d’un point de vue de la sécurité. Imaginons que vous procédez à une sauvegarde totale de vos données, toutes les informations sont présentes depuis un endroit unique. En cas de cyberattaque, le pirate informatique accède facilement aux informations sensibles. Donc, de nombreuses structures préfèrent s’orienter vers des méthodes plus intelligentes, plus sécurisées, moins longues et plus rentables.

La solution des sauvegardes incrémentielles

Les sauvegardes incrémentielles fonctionnent différemment d’une sauvegarde complète et elles offrent une meilleure rentabilité et rapidité. Seules les modifications seront directement prises en compte depuis la dernière sauvegarde qui a eu lieu sur le disque dur ou sur le serveur. Bien évidemment, des backups périodiques sont également organisés en parallèle.

Néanmoins, elles sont considérablement réduites, vous évitant les contraintes précédentes. En cas d’avarie majeure, vous envisagez la restauration du système. Vous y parviendrez sans aucun problème avec la sauvegarde incrémentielle, mais sachez que le temps de traitement sera plus long. En effet, vous n’avez pas un fichier unique, mais une multitude depuis la première sauvegarde.

Par ailleurs, si une sauvegarde a mal été exécutée, il vous sera difficile de retrouver l’intégralité de vos données. Dans le cadre où vous effectuez une sauvegarde complète tous les mois, vous avez un fichier de restauration unique avec un fichier incrémentiel pour chaque jour du mois.

À qui faire confiance pour trouver les meilleurs moyens de sauvegarde ?

Si vous êtes à la recherche d’un fournisseur de services hébergés et d’un moyen efficace de sauvegarde, Weodeo est à votre service. Vous profitez de solutions complètes et systématiquement en adéquation avec les besoins de votre entreprise. Non seulement, vous bénéficiez d’une sécurité accrue du cloud, mais également d’une sauvegarde externalisée de vos serveurs et de vos machines données.

Avec Weodeo, vous êtes beaucoup plus serein, car vous savez qu’en cas de sinistre, de vol ou de piratage informatique, vous n’allez pas perdre vos données, car vous avez mis en place des solutions efficaces avec un prestataire informatique digne de confiance.

Peu importe l’approche que vous souhaitez plébisciter pour la création des sauvegardes, de nombreux tests devront être réalisés en amont, tout comme un cahier des charges précis pour s’assurer de la couverture de vos besoins.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *