Comment effectuer une migration de serveur ?

Blog > Sécurité informatique > Comment effectuer une migration de serveur ?
transfert fichiers entre 2 machines

Les entreprises stockent un nombre incalculable de données au quotidien. Ces datas sont utilisées par différents départements ainsi que par les cadres décideurs. Mais au fur et à mesure, les serveurs ont souvent tendance à être plein. Il est ainsi nécessaire de recourir à un autre support de stockage. Ce dernier accueillera les anciennes données. On parle alors de migration de serveur. L’opération est toutefois délicate à accomplir. Les pertes de données restent fréquentes à la suite d’une mauvaise manipulation. C’est pour cette raison qu’il est conseillé de faire appel à un professionnel.

Qu’est-ce que la migration de serveur ?

La migration de serveur est un transfert d’une l’ancienne base de données vers un autre dispositif de stockage. Cela dit, il ne s’agit pas uniquement d’envoyer les données de la machine A vers une machine B. L’acte devra s’accompagner d’une configuration des solutions informatiques de la société. Si l’entreprise utilise par exemple un progiciel de gestion. Plusieurs données sont alors enregistrées dans l’outil et devront être retrouvées dans la nouvelle version du logiciel. Grâce à cette méthode, les utilisateurs éviteront de perdre des données clients ou encore des données bancaires. Le paramétrage vise aussi à garantir l’usage optimal des composants du matériel.

Quand réaliser la migration ?

Une migration informatique a pour but de faire gagner l’entreprise en capacité de stockage. Mais attention, l’entreprise doit seulement penser à l’opération quand les améliorations ne sont plus possibles sur l’ancien matériel. En termes de perfectionnement, les disques durs peuvent être changés selon les besoins. À titre informatif, les supports physiques délaissent progressivement leurs places au profit du Cloud. La société n’est donc plus soumise à des contraintes matérielles ni d’espace. Et les prestataires informatiques, comme Weodeo, peuvent assurer la maintenance et les mises à jour.

Inversement, vous aurez aussi besoin d’une migration pour abaisser votre capacité de stockage. Cette situation peut intervenir lorsque l’entreprise emploie exclusivement 1/3 des ressources à sa disposition à l’exemple d’un TPE. Dans ces cas précis, la direction entamera la modification pour une question de coût. Au contraire, un conglomérat international requiert un serveur aux tailles volumineuses.

Quels sont les prérequis pour la migration ?

Quelques étapes préparatoires sont à respecter lors de la migration des serveurs. Il est d’ores et déjà conseillé d’analyser chaque offre des fournisseurs. L’information principale à vérifier dans l’offre concerne la garantie de la sécurité des données. Vous devriez aussi récolter des renseignements précis sur les assistances techniques. Avant la migration de données, il est judicieux d’opérer un nettoyage du serveur actuel. Cela consiste à un triage qui permet d’enlever par exemple les fichiers obsolètes et de garder les emails importants. Le but est de réduire le coût de l’opération. Vous aurez d’autant de place dans le nouveau serveur. L’accès aux banques de données sera aussi interrompu pendant un délai précis.

Quelles sont les méthodes pour la migration ?

La migration informatique peut être exécutée de deux façons. Soit, vous suspendez temporairement l’accès aux données. Autrement dit, les usagers ne pourront pas consulter la banque de données ni entreprendre des modifications. Soit, vous optez pour une migration hybride. Les données restent alors accessibles à tout moment. Entre-temps, il y aura une synchronisation des données. Pour ce faire, les professionnels configureront l’ancien serveur en tant que master. Les nouvelles données seront indiquées comme slave. Grâce à des outils spécifiques, vous pourriez créer des backs-ups au cas où un incident survenait lors de l’acte. Les CMS sont pareillement capables de transférer les données de leurs fichiers d’installation. À noter que les projets complexes nécessitent le paiement de certains montants aux développeurs.

Vous souhaitez en savoir plus? N'hésitez plus, contactez nous.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *