✆ 01.77.19.15.65

Pour vous, combien vaut la sécurité de votre entreprise ?

#Sécurité , #RGPD

Attendrez-vous d’être attaqué avant de prendre des mesures pour sécuriser les données de votre entreprise ? Pensez-vous être trop petit (que votre entrepris n’est pas assez volumineuse) pour qu’un hacker ou groupe de hackers s’attaque à vous ?  

Tenez-vous bien : parmi les entreprises victimes d’attaques de rançongiciel, 27% d’entre elles ont choisi de verser la rançon demandée, ce qui a rapporté aux hackers environ 1,1millions de dollars en moyenne et par entreprise (selon une étude de Vanson Bourne menée pour CrowdStrike

2200 professionnels de la sécurité informatique, et venant d’un peu partout dans le monde (USA, Royaume-Uni, France, Allemagne, Espagne, Pays-Bas, Moyen-Orient, Inde, Australie, Singapour et Japon) ont participé à cette étude. Et le constat y est sans appel : plus de 56% des entreprises interrogées déclarent avoir subi une attaque par rançongiciel au cours des 12 derniers mois. Nous en avons également parlé dernièrement dans nos articles ; 2019 est l’année avec le plus grand nombre d’attaques informatique dans le monde, et 2020 n’aura pas été en reste avec l’avènement du coronavirus. 

Les entreprises craignent avant tout les cyberattaques parrainées par des États-nations  

  • Les inquiétudes concernant les États-nations n’ont cessé de croître, 63 % des experts en cybersécurité estiment que les États-nations constituent l’un des principaux risques en matière de cybercriminalité. Ce chiffre est en augmentation régulière depuis 2018 (54 %) et 2019 (59 %). 
  • 88 % des personnes interrogées craignent que les tensions internationales croissantes telles que la guerre commerciale que se livrent les États-Unis et la Chine entraînent une augmentation considérable des cybermenaces pour les entreprises. 
  • Environ 40 % des professionnels de la sécurité informatique sont convaincus qu’une cyberattaque lancée par un État-nation contre leur entreprise serait motivée par la quête de renseignements (44 %) ou par la volonté de tirer parti des vulnérabilités induites par le Covid-19 (47 %). 

Ces inquiétudes ont tendances à être avérées ; il y a quelques jours simplement, Microsoft annonçait avoir détecté des cyberattaques menées par trois groupes terroristes (Russe et Nord-coréen) et ces derniers seraient soutenus par leurs gouvernements. 

Un deuxième chiffre devrait encore plus nous mettre la puce à l’oreille : 80% des entreprises ayant subi une cyberattaque, font faillite, suite à ladite attaque informatique. Il est donc primordial pour toutes les entreprises, de tous secteurs de se prémunir contre les attaques informatiques en tout genre.  

Protéger son écosystème professionnel est primordial. Configurer les pares-feux des ordinateurs, installer simplement un antivirus ne suffisent pas à protéger les entreprises du danger ; il faut plutôt aborder la sécurité informatique dans tout son ensemble. Il est également important de veiller à la sensibilisation et à la formation du personnel sur la sécurité informatique.