Les Français champions européens du travail collaboratif

#office365 , #Microsoft 365

Ils sont plus de 7 salariés sur 10 à aimer le travail en équipe, même à distance, contre un peu plus de 6 chez les Allemands et les Britanniques, selon une étude* menée par Strike, une plateforme de gestion du travail collaboratif.

Lorsqu’on les interroge sur ce qui décrit le mieux pour eux le travail collaboratif avec leurs collègues, sur leur lieu de travail ou à distance, 74 % des salariés français déclarent l’adorer ou l’accepter sans réserve, contre 64 % pour les allemands et les britanniques. Hors Europe, ils sont surpassés par les américains (78%). En France la génération Z (18-24 ans) et celle des Millenials (née entre le début des années 80 et le milieu des années 90) sont les plus enthousiastes (85 % et 77 % respectivement).

Un travail plus agréable et productif

52 % des Français estiment que le travail collaboratif rend leurs tâches plus agréables et/ou qu’il accroît leur productivité, à comparer aux 41 % pour les salariés allemands et britanniques, et 46% pour les américains. La génération Z est la plus positive sur le travail collaboratif (60 %), suivie par la génération des baby boomers (56 %)

Les Français se passeraient bien des meetings 

Lorsqu’on leur demande quel élément ils pourraient éliminer en premier durant leur journée de travail, ils placent en tête les meetings, y compris les téléconférences (29 %) suivis de loin par les tableaux Excel (16 %) et les emails (15 %). A noter que 18 % des britanniques et 20% des américains élimineraient en premier… leur manager, contre seulement 10 % des français.
En France par classe d’âge, la génération Z se singularise et place les tableaux Excel en premier choix d’élimination (26 %), les meetings et téléconférences étant relégués en queue de peloton (11 %).

*L’étude Happiness Index 2018 de Wrike a été réalisée en novembre 2018 auprès d’un échantillon représentatif de 1000 employés respectivement en France, en Allemagne, au Royaume Uni et aux Etats-Unis, dans des entreprises de plus de 200 employés.