✆ 01.77.19.15.65


Microsoft et Office 365


Microsoft commence le déploiement de la Windows 10 October 2020 Update : Une mise à jour surtout centrée sur l’interface utilisateur.

#Microsoft , #RGPD

Testée via le programme Windows Insider depuis quelques semaines, la mise à jour d’octobre pour Windows 10, anciennement appelée 20H2, arrive désormais sur un nombre plus conséquent de machines. Après la May 2020 Update, il s’agit de la deuxième mise à jour dite « majeure » de l’année. 

Elle se focalise principalement sur des modifications de l’interface utilisateur. Parmi les nouveautés, une modification du menu démarrer avec un design à base de tuiles transparentes. La barre des tâches subit aussi un petit lifting. Microsoft a également repensé la manière de gérer les espaces de stockage et amélioré son outil Storage Sense, lequel fait le ménage automatiquement en arrière-plan. Enfin, comme prévu de longue date, la firme de Redmond imposera l’installation de son Edge Chromium

Cliquez ici et prenez connaissance de certains changements à venir pour cette MAJ.

Une mise à jour pas très lourde pour les machines en version 2004 

Prudent, Microsoft opte pour un déploiement relativement diffus ; ainsi, votre machine devra peut-être patienter quelques jours ou semaines avant d’être éligible à cette mise à jour de mai. Notez que beaucoup de fonctionnalités avaient déjà été introduites par l’Update 20H1. Par conséquent, si votre PC tourne sous cette version Windows 10 2004, le passage à la 20H2 ne devrait prendre que quelques minutes : le pack d’activation ne pèse en effet que 80 Mo. Pour les autres, la mise à jour sera plus contraignante, avec environ 3 Go à télécharger et un temps d’installation susceptible de dépasser la demi-heure. 

Si vous êtes pressé de tester cette mise à jour, vous pouvez vérifier sa disponibilité dans les paramètres Windows Update. Sinon, Microsoft propose un lien pour télécharger ladite dernière version directement. 

Petit rappel malgré tout : La mise à jour de Windows 10 de mai 2020, qui répond aussi au numéro de version 2004, a causé quelques soucis à certains utilisateurs (des problèmes avancés de compatibilité avec le matériel notamment). Même si ces soucis et bugs auront été corrigés par les techniciens de chez Windows, les utilisateurs de Windows espèrent que cette version d’octobre sera bien plus aboutie que la précédente et ne causera pas tous les bugs informatiques qu’il y a pu y avoir ; sinon les entreprises de services numériques telles que WEODEO auront à nouveau beaucoup de travail sur ce sujet. C’est là que les entreprises (clientes et/ou partenaires de la firme Windows) pourront capitaliser sur le fait qu’avoir un contrat de maintenance informatique a bien des avantages. * 

 

Suivez notre actualité, et ne manquez plus aucunes nouvelles sur l’actualité, sur la sécurité informatique, numérique et digitale (FacebookInstagram Et LinkedIn)

En savoir plus

Pourquoi installer d’urgence le patch de sécurité de Microsoft concernant Internet Explorer?

#Microsoft

Plus nous avançons dans le temps et plus les fournisseurs de logiciels développent des patchs de sécurité sur leur solution. Microsoft a publié hier un patch de sécurité d’urgence pour Internet Explorer, dont une vulnérabilité permet potentiellement de prendre le contrôle d’un ordinateur.

Lundi 23 septembre, Microsoft a publié un correctif pour une vulnérabilité Zero-Day dans Internet Explorer qui a été exploitée largement. Quelles conséquences possibles à cette vulnérabilité ? » L’exploitation de cette vulnérabilité pourrait conduire l’attaquant à exécuter du code arbitraire avec les mêmes privilèges que l’utilisateur actuel. Au cas où ce dernier disposerait d’accès à privilèges de compte administrateur, un attaquant pourrait effectuer diverses actions sur le système, allant de la création d’un nouveau compte doté de tous les privilèges à l’installation de programmes, voire à la modification de données« , explique Satnam Narang, Senior Research Engineer chez Tenable

Michal Salat, Director of Threat Intelligence chez Avast, ajoute : » Une simple visite sur une page Internet infectée par un exploit ciblant cette vulnérabilité permettrait à un attaquant d’exécuter du code à distance, et donc d’exécuter un programme sur le PC, comme le ferait son utilisateur. Si ce dernier possède les droits d’administrateur, ce qui est relativement courant pour les PC sur lesquels Internet Exploreur est toujours installé, l’attaquant aurait le contrôle total sur l’ordinateur. Même avec les droits d’accès les plus faibles, le cybercriminel pourrait exécuter une attaque d’élévation de privilèges au niveau local pour obtenir les droits d’administrateur. « 

La vulnérabilité en question porte le nom CVE-2019-1367. Elle est présente au sein du moteur responsable de l’exécution de scripts de site Web, tels que JavaScript. Reportez-vous à la section Mises à jour de sécurité pour obtenir des informations supplémentaires sur la mise à jour cumulative d’Internet Explorer ou les mises à jour de sécurité correspondantes.
Par ailleurs, Microsoft a fourni des solutions pour les systèmes 32 bits et 64 bits en limitant l’accès au fichier JScript.dll. Un administrateur peut le faire en entrant des commandes spécifiques dans l’invite de commande ; les commandes sont disponibles à la fin de la page d’avis de sécurité. « Toutefois, ces solutions ne doivent être utilisées que temporairement jusqu’à ce que l’application de correctifs soit possible« , souligne Satnam Narang. 

En savoir plus

La Mise à jour de Windows 10 est prévue en Mai 2019

#Microsoft

C’est désormais officiel, la mise à jour de Windows10 aura lieu en Mai 2019. Un calendrier de déploiement a été évoqué tandis que quelques changements sont à l’ordre du jour par rapport aux précédentes évolutions.

Depuis le lancement de Windows 10, Microsoft a apporté des changements profonds aux évolutions de son système d’exploitation. Il ne s’agit plus, à l’image de Windows 7, d’une application autonome et indépendante. Microsoft considère Windows 10 comme un service. Les mises à niveau permettent, deux fois par an, d’enrichir le système d’exploitation. Elles apportent de nouvelles fonctionnalités et de nombreuses améliorations.

Les nouveautés sont nombreuses. Il faut s’attendre à un nouveau thème et la fonction Windows Sandbox. Il s’agit d’un environnement sécurisé permettant d’exécuter des applications. Sandbox fonctionne comme une machine virtuelle.

Pour l’instant, avant déploiement, le système d’exploitation est en test sur les PC de l’anneau « Release Preview » du programme Windows Insider. « Nous sommes dans une phase de tests approfondis avant le lancement public ». Redmond a déjà promis que plusieurs mises à jour cumulatives sont prévues pour apporter les derniers réglages et éventuellement corrigé des bugs.

Pourquoi la mise a jour prend un mois de retard ?

Il n’y a rien d’officiel mais, ce retard semble lié aux besoins de faire des tests approfondis avant le lancement public. Selon le calendrier traditionnel du géant, deux mises à niveau annuelles sont prévues. La première atteint le statut de RTM en mars tandis que la seconde en septembre. En règle générale, le déploiement public commence un mois plus tard, soit en avril et en octobre.

Pour May 2019 Update, nous avons du retard. Est-ce lié à la découverte d’un bug de dernière minute à l’origine des BSOD ? Peut-être sachant qu’il n’a été que partiellement corrigé pour le moment. Enfin il est fort possible que le fiasco d’October 2018 Update soit aussi à l’origine de bien plus de prudence et donc de tests de la part de Microsoft.

dans le cadre de ses contrats de maintenance ou d'infogérance...mais pas que, nous pouvons avant déploiement sur l'ensemble de votre parc informatique, faire un déploiement test par l'intermédiaire par exemple de la technologie WSUS afin d'éviter les catastrophes de la Mise a jour Microsoft 1809

En savoir plus

Bon nombre d'entreprises les bienfaits productifs du numérique.

#Microsoft

L’important pour qu’une entreprise assure sa productivité n’est pas le lieu de travail mais le mode de travail de ses collaborateurs. C’est ce que révèle une étude menée par Targus, spécialiste des accessoires informatiques, en collaboration avec IDC.

Actuellement, nos modes de vies de plus en plus connectés associés à l’engouement pour le télétravail et la transformation numérique des entreprises, exigent que ces dernières repensent leurs visions des accessoires numériques (tels que les solutions de connectivité, les stations d’accueil, les écrans de confidentialité ou encore les sacs et étuis haut de gamme).

Aujourd’hui, près de 67% des entreprises européennes emploient des personnes dont la fonction n’exige pas un travail de bureau et 50% autorisent le travail à domicile.

Elles doivent donc modifier les dispositifs fournis à leurs collaborateurs afin de maintenir la productivité, la collaboration ou encore l’agilité, mais aussi améliorer l’attraction et la rétention de talents.

Relever le défi de la productivité
Alors que les entreprises sont toujours à la recherche de nouveaux moyens d'améliorer la productivité de leurs employés, 60% disent avoir modifié leur environnement de travail dans ce but, il n'est donc pas surprenant que les accessoires de travail soient donc un facteur clé. En réalité, de nombreuses entreprises ont trouvé que des accessoires inappropriés, ou l'absence d'accessoires, nuisaient considérablement à l’engagement des employés.

De même, 77% des chefs d’entreprises ont admis avoir reçu des plaintes concernant des accessoires manquants ou non disponibles. Ici, il est intéressant de noter que des problèmes sont plus souvent signalés aux gestionnaires hiérarchiques plutôt qu’aux services informatiques directement. 

Faciliter la collaboration et les nouvelles méthodes de travail
Même si la productivité est le principal moteur des efforts de transformation numérique des entreprises, la moitié (50%) d’entre elles a également déclaré apporter des changements aux accessoires offerts afin de faciliter la collaboration, ainsi qu'un nombre similaire (50%) pour soutenir de nouvelles méthodes de travail plus souples.

Étant donné qu'un nombre croissant d'employés travaillent maintenant à distance, la mobilité a changé la façon dont le personnel obtient des résultats. De nombreuses personnes comptent maintenant sur les accessoires pour créer la même expérience de travail qu'elles obtiendraient en travaillant au bureau, à distance ou à la maison.

Il est donc essentiel que les employeurs fournissent les bons outils et les bonnes technologies pour rendre cela possible.

Fournir les meilleurs outils pour les meilleures personnes
La technologie transcendant les frontières géographiques, il n'y a jamais eu autant d'occasions pour les travailleurs talentueux de quitter leur entreprise pour se tourner vers la concurrence. Conscientes de l'importance de fidéliser les collaborateurs talentueux, 40% des entreprises modifient leur environnement de travail pour retenir les talents, tandis que les deux tiers (66%) des entreprises à la pointe du numérique prennent conscience de l’impact positif des environnements de travail mobiles sur la fidélisation des talents.

"Les employeurs doivent être proches de leurs employés et les consulter régulièrement, afin de leur fournir les technologies et les accessoires qui peuvent conduire à des changements positifs et encourager un esprit de collaboration accru, explique Marcus Harvey, Regional Director of Commercial Business EMEA chez Targus. Travailler en dehors du bureau n'a jamais été aussi facile et le concept même du travail est en constante évolution. Les entreprises doivent s'assurer que leurs accessoires favorisent l'innovation et la productivité partout où elles se trouvent. Même si la technologie est le moteur de la transformation numérique, ce sont les employés qui sont les véritables moteurs du changement, il est donc essentiel de s'assurer qu'ils s'engagent et adhèrent à la vision pour améliorer l'environnement de travail."




En savoir plus

De nouvelles fonctionnalités sur Office 365

#Microsoft

Microsoft vient d’annoncer de nouvelles fonctionnalités au sein de Microsoft 365 pour permettre aux équipes IT de « réduire les coûts, améliorer la sécurité et augmenter la productivité des collaborateurs ».

Windows Virtual Desktop, que Microsoft avait annoncé en version privée au mois de septembre dernier, est désormais disponible en bêta publique, pour fournir une expérience Microsoft 365 virtualisée sur tous les supports. » Windows Virtual Desktop est le seul service offrant une gestion simplifiée, une expérience multisession Windows 10, des optimisations pour Office 365 ProPlus et une prise en charge des environnements de services de bureau à distance (RDS) dans un Cloud public partagé. Avec Windows Virtual Desktop, vous pouvez déployer et mettre à l’échelle vos applications et postes de travail Windows sur Azure en quelques minutes, en intégrant sécurité et conformité « , détaille dans un post Jared Spataro, Corporate Vice President de Microsoft 365. La « disponibilité générale » de Windows Virtual Desktop devrait être effective au cours du deuxième semestre de cette année.


Windows Defender ATP pour Mac


De son côté, Windows Defender Advanced Threat Protection (ATP) prend maintenant en charge macOS et étend la sécurité avancée des terminaux Microsoft 365 à toutes les plateformes. « Comme nous étendons la prise en charge au-delà de l’écosystème Windows, nous renommons « Windows Defender Advanced Threat Protection » en « Microsoft Defender Advanced Threat Protection (ATP)« , précise le responsable.
Microsoft Defender ATP gagne au passage une fonction de gestion des menaces et des vulnérabilités (TVM), pour permettre aux équipes de sécurité de découvrir, de hiérarchiser et de corriger les vulnérabilités connues et les erreurs de configuration exploitées par les hackers. TVM sera disponible en avant-première publique pour les clients de Microsoft Defender ATP d’ici le mois prochain. 


Teams en standard dans ProPlus


Enfin, Office 365 ProPlus inclut désormais en standard l’application de collaboration Teams. L’installation par défaut de ProPlus sera désormais en 64 bits. Pour ceux qui utilisent des installations 32 bits antérieures, une mise à niveau vers le la version 64 bits sera bientôt disponible. Les mises à niveaux des applications Office se feront sans avoir besoin de les désinstaller puis réinstaller. 


On notera également au passage la réduction du temps nécessaire aux mises à jour des fonctionnalités de Windows 10 à partir de la version 1709. La mise à jour des périphériques est jusqu’à 63 % plus rapide, estime Microsoft. 

En savoir plus

Windows 10 : la mise à jour 1903 fait le plein de nouveautés

#Microsoft

 A quelques semaines de son lancement officiel, on en sait plus sur les nouveautés qu'apportera la mise à jour d'avril 2019 de Windows 10.
Après une mise à jour chaotique à l'automne 2018, Microsoft s'apprête à diffuser dans les prochaines semaines la première évolution majeure de Windows 10 pour 2019. Baptisée logiquement 1903 – 19 pour l'année et 03 pour le mois de finalisation –, elle comportera un bon lot de nouveautés plus ou moins visibles en plus de celles déjà évoquées il y a quelques jours (voir actualité), comme ont pu le constater les privilégiés qui ont déjà pu l'examiner grâce au programme Windows Insider.
Certaines nouveautés, d'ordre cosmétique, sauteront aux yeux. C'est le cas, notamment, de la Barre des tâches et du menu Windows qui pourront profiter d'un thème clair, ou de l'arrière-plan par défaut du Bureau qui s'habillera de couleurs plus vives, dans l'esprit du nouveau design général, baptisé Fluent. Dans le même registre purement esthétique, l'écran de verrouillage pourra afficher un effet de flou tandis certains éléments de l'interface, comme les menus contextuels, s'orneront d'un léger ombrage. Mieux encore, on pourra désormais personnaliser séparément le thème de l'interface de Windows et celui des programmes. Plus étonnant encore, on pourra définir une taille et une forme pour le curseur parmi quinze choix.

Dans un registre plus pratique, l

e Centre de notifications permettra de personnaliser les actions rapides, tout en s'enrichissant d'un module pour régler directement la luminosité de l'écran avec un curseur. Par ailleurs, un groupe entier de tuiles pourra être détaché du menu Démarrer, qui se voit simplifié avec un affichage sur une unique colonne. L'Assistant de concentration saura désactiver automatiquement les notifications quand une application sera en mode plein écran, pour éviter d'être dérangé en permanence.

Plusieurs changements sont à signaler au chapitre paramétrage. Ainsi, la page d'accueil des paramètres pourra afficher un bandeau personnalisable pour un accès plus direct à certains modules. Plus anecdotique, il suffira de glisser une police de caractères directement sur le menu des paramètres pour l'installer. Windows Update profite également d'améliorations bienvenues : on pourra mettre en pause des mises à jour et même spécifier plus facilement des plages d'activité, pour éviter les redémarrages intempestifs.

La MAJ 1903 comporte

encore beaucoup d'autres petites améliorations plus ou moins importantes (fenêtre plus intuitive pour l'outil de recherche, réglages plus poussés de l'interface Ethernet et des adresses IP, optimisation du téléchargement et de l'installation des jeux via le Microsoft Store, affichage d'une nouvelle icône dans la zone de notification quand le microphone est en cours d'utilisation, meilleure prise en charge du format d'image Raw, etc.).

Mais elle apportera surtout une nouveauté attendue depuis des lustres par certains : on pourra désinstaller des applications intégrées d'office à Windows, comme calculatrice, Groove Musique, Visionneuse 3D, Films et TV, Paint 3D, Outil de Capture d'écran, Calendrier ou encore Enregistreur Vocal.Voilà qui permettra de faire de la place pour des logiciels plus adaptés aux goûts de chacun. Il semblerait que Microsoft ait enfin écouté ses utilisateurs.

En savoir plus